HS2 : pourquoi le groupement d’Eiffage va transférer certains ouvrages