Face à la pandémie au Brésil, les femmes invitées à repousser leur grossesse "si possible"