« Avec la libéralisation du marché de la fibre optique, le service après-vente est catastrophique », déplore Pascal Le Lausque, représentant de la branche des télécoms
Avatar - Alexandre

Alexandre flipped this story into MARCHES PUBLICS35d

Related storyboards