Vingt start-up, dont Alibaba et Didi, convoquées par les autorités chinoises

Vingt start-up, dont Alibaba et Didi, convoquées par les autorités chinoises