"Un monde", filmé à hauteur d’enfant, rappelle l’univers impitoyable de l’école primaire