La Cour des comptes critique la gestion de la crise du Sahel