Pour Bolloré, mieux vaut céder "Paris-Match" à Bernard Arnault que payer un milliard d'euros à Bruxelles

Related storyboards