Une nouvelle étude relie les niveaux d’oxygène placentaire au développement du cerveau fœtal