Politique : Pour avoir raison, quoi qu’il en coûte ?