Rassemblement national : à Perpignan, le congrès de la défaite