«On doit s’aider nous-mêmes»: ces Ukrainiennes qui se forment au combat - Le Temps