Les soldats israéliens, dont certains ont mis en scène leurs exactions à Gaza sur les réseaux, « sont très nombreux, très jeunes et pas très bien encadrés »