Les patients suspects de maladie intestinale pourraient bientôt s'auto-référer pour des tests de diagnostic