Le conflit israélo-palestinien «éveille des passions extrêmes», explique Delphine Horvilleur