Laurence Ferrari : «Les Français se sentent abandonnés, lassés de ces décorations post-mortem et des discours prononcés devant des cercueils plombés»