La Suisse "hostile à la Russie" et "pas adaptée" pour négocier sur le conflit, selon Sergueï Lavrov