La droite n'est peut-être pas au bout de ses surprises

La droite n'est peut-être pas au bout de ses surprises