L’amour à trois : «C’était une espèce de second coming out auprès de nos familles»