« Il faut s'apprêter à ce que la Russie attaque lesdits pays », alerte Emmanuel Macron