4G, 5G, 6G… Pourquoi Orange veut en finir avec les « G » - ZDNET