Aux Papillons de nuit, des bénévoles tristes mais solidaires pour commencer le démontage du site