L’attentat de Paris installe une musique mortifère avant les Jeux olympiques