Pierre Trémolières, le vétéran serein de la French Tech