Un nouveau "choc chinois" ? Pékin exporte à nouveau en masse ses produits bon marché (mais achète peu en retour)