«Il y a trop de femmes» : le surprenant constat d’Apolline de Malherbe sur les incarnations de l’interview politique