La bataille des sanctions fait rage