Après la mauvaise image véhiculée par Alpine F1, Renault aurait perdu patience - Le Mag Sport Auto