Affaire Sarah Halimi : « L’évidence du droit ne fait pas la justice des hommes »

Affaire Sarah Halimi : « L’évidence du droit ne fait pas la justice des hommes »