A Taïwan, le nouveau président, Lai Ching-te, appelle la Chine à « cesser ses intimidations »