Sur Facebook, les fake news se déploient là où on ne les attend pas

Sur Facebook, les fake news se déploient là où on ne les attend pas