Olivia Ruiz affirme avoir été victime d’une «soumission chimique» et de deux tentatives d’agressions sexuelles
Avatar - Libération

Libération flipped this story into A la une47d

Related storyboards