Storyboard

Nous allons vous dévoiler l’envers du décor d’un couple de musiciens : Rita Anderson et Bob Marley. Cet amour, né dans la pauvreté et marqué par la spiritualité rasta, a accompagné la légende du reggae jusqu’à son dernier souffle. Mais entre ses multiples maîtresses et son besoin de contrôle, le chanteur a imposé bien des épreuves à la femme de sa vie…

Avatar - Bababam
Curated by
Bababam
    • Musique
    • Culture
    • Reggae
    • Pauvreté
    • Divertissement
Bob Marley et Rita Anderson, un polyamour à sens unique
Continue to read
4 stories in this Storyboard
    Bob Marley et Rita Anderson : s'aimer au coeur du ghetto (1/4)

    Bob Marley et Rita Anderson : s'aimer au coeur du ghetto (1/4)

    En cette matinée du printemps 1965, il fait déjà chaud à Kingston. Dans le quartier sud de la capitale jamaïcaine, Alpharita Constantia Anderson, mieux connue sous le nom de Rita, se dirige avec empressement vers le Coxsone studio, un des studios d'enregistrement les plus réputés de la ville. Elle fait son entrée en compagnie des deux autres membres de son groupe de blues, les Soulettes. Au fond de la pièce, elle aperçoit celui que l’on appelle alors Robbie – le diminutif de Robert Nesta Marley –, un jeune homme de 20 ans à la peau claire qui doit les accompagner à la guitare pendant l’enregistrement. Mais dans les années 60, le couple qui va se former doit lutter pour échapper à la pauvreté. Robbie n’est pas encore Bob Marley, et leur quotidien est encore loin des paillettes et de la célébrité.

    Bob Marley et Rita Anderson : quand les illusions s’envolent (2/4)

    Bob Marley et Rita Anderson : quand les illusions s’envolent (2/4)

    Printemps 1968, à Kingston. Sur les hauteurs de Russel Heights, la propriété de Johnny Nash, un chanteur de blues américain, se dévoile sous le soleil tropical. Johnny reçoit les Wailers avec un sourire chaleureux. Il dirige JAD Records, une importante maison de disques américaine. À partir de 1968, la musique des Wailers connaît un premier succès international. Mais entre Bob et Rita, la passion des débuts s’étiole. Alors que son mariage lui demande de plus en plus de sacrifices, la jeune femme est progressivement mise de côté.

    Bob Marley et Rita Anderson : "No Woman, No Cry" (4/4)

    Bob Marley et Rita Anderson : "No Woman, No Cry" (4/4)

    Presque dix ans après leur mariage, Rita n’est plus l’adolescente amoureuse qui attend patiemment le retour de son mari. La jeune femme occupe désormais un nouveau rôle : celui de cheffe d’une immense famille recomposée. Bob, lui, est une star mondiale, défenseur des plus pauvres et promoteur de la paix. Mais derrière son nom, d’importants intérêts politiques et financiers sont en jeu. Quand il tombe malade en 1977, Rita abandonne toutes ses rancœurs. Une nouvelle fois, elle remue ciel et terre pour le soutenir.

More stories from Musique