Pour Olivier Nasti, sacré chef de l’année, c’est sa « persévérance » et « le gibier » qui ont fait la différence

Pour Olivier Nasti, sacré chef de l’année, c’est sa « persévérance » et « le gibier » qui ont fait la différence
Strasbourg - cover
Magazine
Avatar - 20 Minutes

20 Minutes flipped this story into Strasbourg58d